La Traversée

Sur le joli bateau blanc qu’il est beau, entre Tanger et Meknès dans la jolie voiture
Vous devez vous poser la question, question légitime par ailleurs : « Mais qu'est-ce qu'elles font les Gazelles des Sancerre sur ce bateau, elles doivent se morfondre, s'ennuyer, déprimer ?»
Que tout soit clair, nous sommes très organisées, voire maniaques et le 4x4 est un modèle de rangement. La preuve en image. Sauf qu'à l'impossible nul n'est tenu, et que les 2 brosses à dent sont derrière la caisse bleue… 2 heures plus tard, nous les avons récupérées, mais le bateau avait quitté le quai depuis bien longtemps
Ouf ! Ceci dit, nous n'avons pas retrouvé le dentifrice (non, il n'était pas avec les brosses à dent). Nous mettons 2 enquêteurs sur l'affaire. Là également leurs têtes nous disent quelque chose mais quoi ?
Ensuite, Il faut prendre connaissance des lieux (c'est grand un bateau, plus grand que le poste de pilotage du Discovery), et surtout papoter avec les copines (ce ne sont pas encore des adversaires), les anciennes, les nouvelles, faire connaissance, partager les souvenirs, les espérances. « Patati, Patala, et pis ceci et pis cela, et j'ai dit ça, et elle m'a dit ça », la soirée du samedi est passée comme un éclair. Si il n'y avait que ça à faire, tout serait merveilleux, mais l'organisation est tyrannique et il faut se résoudre à travailler.
Paf, un cours de navigation. Nous avons beau arguer que les gentils militaires nous ont tout enseigné (ahh, nostalgie des beaux uniformes, de cette saine camaraderie virile…). Ne nous égarons pas, rien à faire, il faut s'y coller. Adieu farniente, transats et crème solaire, il faut sortir la règle, le crayon, la gomme et s'enfermer dans des cabines au lieu de profiter des doux rayons du soleil en admirant le sillage du bateau qui s'étire au loin sur la Méditerranée.
Quel monde ingrat ! Quoi déjà Tanger, incroyable, à peine le temps de passer une nouvelle soirée tranquille et il faut débarquer. En route pour Meknès ! Une petite halte à la station Total (partenaire du rallye depuis 11 ans) « Le relais de TANGER » pour faire le plein du monstre. Nous sommes accueillies par le manager M Yassine ABALI. Nous grignotons cornes de Gazelles (si si) et autres pâtisseries marocaines au son des Kamanja, Nira et Bendir. Attention 4 heures de route pour aller à Meknès et briefing général à 17 heures. Nous devons passer à l'hôtel Transatlantique avant (c'est là que nous dormons ce soir). Hop, un dernier Fakka au graines de sésame, le plein est fait, le coca est frais, autoroute pour Rabat puis Meknès.
Oui, désolées, ça ne fait pas rallye et tout ça, mais c'est la vie, demain soir nous serons à Erfoud, les choses sérieuses commenceront. Ce soir, robe de soirée et escarpins vernis pour la réception à 20 heures à l'hôtel Menzeh Dahlia. Non ? Comment ça non ? Pas pris les escarpins vernis et la robe de soirée, alors ce sera baskets et blue-jean.
Juste comme ça, une dernière chose, pour nous, Gazelles des Sancerre, « Cristalline », c'est bizarre comme sponsor vous ne trouvez pas ?
A bientôt, Claudine & Catherine